maman

 

 

le vrai tombeau des morts
c'est le coeur des vivant

frederic dard

 

Dites a ma mère que je l'aimais
dites lui bien ce sera toujours vrai
dites lui que je ne lui ai pas assez dit
dite lui bien que je suis détruit

Elle coule dans mes veines
et mon coeur bas pour elle
si je respire encore c'est
pour me souvenir d'elle
 
elle qui m'as tant aimée
sans jamais me juger
elle que j'ai fait pleurer
et qui maintenant me fait pleurer
 
chaque minute est un dont
c'est toi qui me le disais
et plus la vie te prendras plus
tu  devras éprouver le besoin
de l'aimer parce que ici
ou ailleur je serais toujours a cote de toi
 
quand mes larmes me brûlent les jous 
et que je m'allonge sur mon lit pour me souvenir
ton odeur prend possession de moi
et me pénétre comme si j'étais dans
un autre monde une dimension qui te rapproche de moi
et je vois ton sourire je sens ton souffle
et tu me dit Antonio non aver paura
sono sempre vicino a te ti amo mamma
 
je suis sur que l'on se reverra Mamman
je t'aime

LFA

 



11/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres