certaines nuits

Certaines nuits quand j'ai le cafard
quand dans le ciel tout est noir que
mon coeur  n'est qu' un bout de pierre
il importe peu ce que j'ai en moi
l'enchantement que tu as éteint
les espoirs que tu as repris

ce chagrin comme une gifle en pleine face
cette brûlure comme un coup de soleil
mon coeur cognant dans ma poitrine
comme un poing serré et cette boule
a l'estomac qui ne me quitte pas
cette angoisse qui me paralyse le corps
et cet envie de solitude dans la quelle
je m'enferme

plus rien n'a d'importance je ne suis rien
rien  qu'une  respiration   qu'une expiration
un problème   insoluble un amour déchirée
je comprend  que c'était pas la peine
j'aurais pu rester absent  a tout jamais
je ferme les yeux j'espère qu'il ne s'ouvriront
plus jamais

 

Wampa



05/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres