sole rosso

Ces journées d'ennui
a écouter le silence
derrière la porte de la vie
et attendre le crépuscule
pour en finir avec le jour
ces nuits d'insomnie
les yeux enfouis
dans les cendres
de mon adolescence
a regarder les murs
si gris de ma vie
et tout ce gâchis
derrière mon sourire
des blessures des
déceptions le poids
des jours vides tout
pour regretter d'être né
le froid le jour la fin
rien de bien exaltant
ces jours qui passent
et m'apprennent que
rien ne m'appartient
sinon mes chagrins
et a choisir entre
vivre et mourir
j'ai choisi le vide
ne plus aimer
ne plus souffrir
rien que crier
et oublier ma
présence ici
jour après jour ne
plus pouvoir vivre
que caché derrière
les apparences
qui me gouvernent
aimer le malheur
détester le bonheur
aimer les larmes de peine
détester celles de joie
les ombres internes
qui cachent les étincelles
de joie que j'ai en moi
confusément tourmenté
par un deuil impossible
une obsédante fascination
pour la mort je contemple
le gouffre de mes tourments
avec l'envie d'y sombrer
a jamais

il n'y a guère que ces yeux
pour m'en en empêcher
sa main dans la mienne
et son sourire protecteur
qui me retienne
ce soir elle  est très sensuelle
elle a son sourire de dentelle
celui qui la rend si belle ou je vois
des horizons qui m'appartiennent
ou je cherche un endroit qui n'existe
pas ou le soleil ne se couche pas
un ciel immense qui ne finit pas
un horizon ou la lune est la porte
d'un voyage au centre de son coeur
la ou tout n'est que douceur
ou je suis un peu plus moi
ou je sens le souffle  de  sa
respiration pénétrer en  moi
prisonnier de son regard je m'égare
dans l'immensité de ses yeux
je respire ce silence qui nous unit
et ce vent qui défait ses cheveux
vient me caresser la peau
son parfum dans ma tête
son sourire dans mon coeur
une faim d' elle qui ne me quitte pas
j'aimerai bien qu'un jour elle mette
sa robe de bal et que je la prenne
dans mes bras et tout en dansant
je l'emmène au bal des draps  bleus
ceux qui on la couleur de mes yeux
sa robe glissera découvrant son corps
pour habiller ma vie  et je poserai ma tête
sur la porte qui mène au centre de son coeur

Wampa
















11/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres