fragment


J'ai gouté au plaisir de mourir
d'oublier ce que la vie veut dire
avec l'envie de ne plus revenir
casser le miroir pour ne plus voir
ce trou noir dans lequel je suis

l'impulsion tueuse du bourdon
qui danse dans ma pauvre tête
désintègre mon envie d'envie
un essaim de neurones assassins 
mouches a merde du cerveau
s'attaque a ma personnalité
bientôt le spectre de la folie
apparaitra
 
mon sourire deviendras
froid mes idées noires
mes actes insensés
il sera temps de m'enfermer

 

 

 

 


Il importe peu
ce que les gens disent
ce que les gens pensent
ce que le monde est
ce qu'il deviendra


Ce qui compte c'est
de m'endormir avec
comme dernière
image ton visage
et d'ouvrir mes yeux
sur ton sourire

 

 

 


la nuit est douce ce soir
je suis dans mon jardin
je regarde le ciel
il est encore bleu
sombre peut etre
mais il est tard
toujour trop tard pour moi
c'est une evidence j'essais
de l'accepter
dans ce ciel
il ya des étoiles qui brillent et quand je
les regarde ça me  redonne espoir
cette nuit est douce comme un de tes baisé
j'en suis sur mais tu es comme les étoiles
inacessible



11/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres