le samouraï

Le samouraï est fatigué
assis sur son passé
il regarde la fine lame
de son sabre étinceler

 

Il est a l'automne de sa vie
il arrache un bout de silence
a ce vent crépusculaire
ferme les yeux et savoure
ces moments de sérénité

 


Sa fidélite sa bravoure
ont mal été recompensé
il dresse le dos ferme les poings
ouvre ses yeux regarde au loin
les feuilles tomber sur sa jeunesse
passée

 

Il est vieux fatigué désabusé
l'été a été long et chaud
sa lame a tranchée coupée tuée
au nom d'une certaine loyauté
mais que de sang versé pour
satisfaire  des égos démesurés

 

Il a froid mais il doit expié
trop de larmes ont coulées
il enlève le sabre de son fourreau
regarde briller sa lame une dernière fois
bientot elle aura la couleur de son sang
une larme coule sur sa joue glacé

 

Les feuilles de l'automne l'on décoré
il sent leur poid sur sa cuirasse
il ne mourra pas comme un guerrier
mais comme un homme apaisé
pose la pointe de son sabre a l'endroit
ou il a toujours su qu'elle pénétrerait

 

Le vieux samouraï est fatigué
il ferme les yeux, courbe le dos ,serre les poings
il veut sentir le froid de la lame sur sa peau
Il regarde sa vie se souviens de ses amis
mais quel gachie un idéal si mal employé
il est trop tard il ne reste que des regrets

 

Il attend en compagnie du vent
que les feuilles et ses remords
aient assez de poids pour que
son corps s'abandonne a son destin
 

 

 

 

 

 


 



11/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres