tempête


les vagues avec leur crinières d'écume
venaient se fracasser sur la digue
ces griffes sur la pierre faisait
crépiter les grains de sable qui
virevoltant au vent dessinaient
sur la mer des ombres noires
qui dansaient avec le vent

le vent du nord était en colère
son souffle en spirales transcendantes
son grondement assourdissant 
faisait de ce geant d'insolence
aux accès de fureur une hydre folle
qui gifflait la mer a la rendre folle
gémissante de douleur elle envoyait
la houle déferler sur la plage qui
confronté a l'incommensurable
s'arc-boutait et repoussait avec
vaillance ce ciment d'eau et de sable
ces giclées de rage dynamitaient la cote
qui a ne plus en pouvoir gémissait
une plainte lugubre s'élevait dans la nuit
c'etait Poseidon et Eole un combat de dieu
on était désarmé  devant tant de fureur
 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 



24/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres