Ton pantin


Ton pantin

Comme si j'étais un enfant                
tu ne me laisses pas choisir
ce qui va me faire plaisir
tu proposes de faire
toujours ce qui va te plaire
tu sais jouer du regard
caresser les mots
pour me faire comprendre
que de toute façon
tu as toujours raison
au bout de ton fil je me défile
devant tes yeux je vacille
j 'essais de prendre ton coeur
et tu me pousse dans le décor
et qu'importe mon sort
c'est toujours moi qui a tort


Comme
si j'étais un enfant
tu me chantes toujours
le même refrain
tu me dis toujours
ne sois pas maladroit
prend moi bien la main
et c'est le même chemin
qui ne mène a rien
tu te moques de moi
tu le fais  si bien
comme une araignée
tu tisses ta toile
sur ma destiné
pauvre de moi
qui croyait en toi
je vais m'abimer
dans la nuit glacé
et mon seul espoir
de pouvoir te revoir
c'est que tu deviennes
enfin ma jolie poupée



04/08/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres